Articles de presse Mars 2019 (extraits)

:: Mises à Jour du Site

:: Accueil

:: Biographie

:. Communauté
• Forum
:. Agenda
• Télé / Radio
:. Revue de Presse
• Couvertures de Magazines
• Articles de Presse
• Articles de Magazines
• Jen vue par
:. Discographie
• Téléchargement Titres
• CD
• DVD
:. Concerts
• Infos & Dates Concerts
• Programmes
:. Médias
• Vidéos
• Audios
Livres
:. Album Photos
• Photos Reporters
• Caps Télé
:. Filmographie
Cinéma
Téléfilm
Théâtre
:. Look
Mode
:. Palmarès
• Top Albums
• Top Titres
• Top DVD
• Distinctions
:. Liens
• Associations
• Sites Officiels
• Facebook Jenifer
• Twitter Jenifer
• Instagram Jenifer
:. Shopping
• La Boutique
:. Le Site JUA.
• Les Archives
• Contact

 

LaMaineLibre.fr du 29/03/2019 - Le Mans. La nouvelle idylle de Jenifer avec son public

 

 

Plus de 1 000 fans sont venus jeudi soir au Palais des congrès du Mans tourner une « Nouvelle page » avec Jenifer et reprendre ses plus grands succès.

Présenté comme l’album du renouveau, du retour à l’essentiel, l’album de Jenifer « Nouvelle page » était attendu par ses fans.

La chanteuse et coach de The Voice a livré un show plein de fougue, de spontanéité et de partage.

 


 

La Vie Nouvelle : Les affiches de Savoie - Jenifer ouvre une nouvelle page dans la région aussi

 

De retour sur les routes de France, Jenifer ouvre cette « Nouvelle page » dont elle avait terriblement besoin : une nouvelle page qui lui a fait retrouver le chemin des studios d’enregistrement, puis la scène et son public, et dont elle a accepté de nous parler depuis la Corse.« Notre idylle, idylle » : fredonnés par Jenifer depuis l’été dernier, à travers une chanson pop et rafraîchissante, ces mots pourraient être dédiés à ce public que la chanteuse retrouve avec beaucoup, beaucoup de plaisir. Et pour ces retrouvailles, c’est à Ajaccio, là où elle a ses origines, puis à Nice, sa ville natale, que Jenifer a débuté sa tournée pour rendre hommage à sa famille et à ses amis « qui ont contribué à un certain équilibre à un moment donné »

    C’était ma façon à moi de les remercier, eux et ma Corse chérie. J’avais aussi besoin de faire le plein d’énergie et d’attaquer cette  ournée avec plein de bonnes ondes et de bonnes intentions avec l’envie de ne faire qu’un avec le public. Sur tous les plans, physiques comme psychologiques, c’était donc important pour moi. D’autant plus que c’était le 8 mars, journée pour les droits de la femme et qu’il n’y a que des musiciennes qui m'accompagnent cette fois-ci sur scène. Ça prenait tout son sens »

 

Tournée entre filles

 

Depuis sa Corse, Jenifer ne s’en cache pas : « Je vous avoue que, depuis quelque temps, je suis sur un petit nuage, car je vis vraiment des émotions à débordement. J’ai la sensation de retrouver les gens et d’avoir réussi à créer ce moment d’évasion que j’attendais tant et que le public recherche lorsqu’il va voir un concert ». Le tout, avec une grosse création lumières. Après une année 2017 difficile, Jenifer ne cache pas avoir eu du mal à se projeter sur scène, une fois de retour en studio :

    C’est vraiment revenu progressivement : j’avais besoin d’une nouvelle énergie, de raconter une nouvelle histoire sur scène. Je me suis mise en recherche de talents et j’ai d’abord craqué sur deux filles, puis trois, puis finalement quatre… Alors je me suis dit : pourquoi ne partirions-nous pas entre filles ? D’autant plus que j’ai toujours rêvé d’avoir un groupe… et l’échange, sur scène, est très intense et terriblement sincère. »

Cette aventure, elle la partage avec Camille Bigeault (à la batterie), Audrey Tesson (à la guitare), Nirina Rakotomavo (au piano) et Laurène Vatier (à la

basse), ses musiciennes.

 

Des musiques revisitées

 

Pour cette tournée qui promet d’être assez électrique durant près de deux heures de show, tout en étant proche et intime, Jenifer a fait le choix de reprendre et de revisiter plein de chansons de son ancien répertoire. « Le public chante, il y a toute une génération qui s’y retrouve, et cela me fait beaucoup de bien de me rappeler ces bons souvenirs, avoue-t-elle. Avec cette équipe et les nouvelles chansons dans une version un peu plus intime, il y a quelque chose qui se passe et que j’ai rarement vécu sur scène ! On revient bien à ce côté renouveau, nouvelle page… ». Et le regard tourné vers l’avenir, à l’image de la pochette de son nouvel album. Mais quand on pense à son répertoire plus ancien, on pense tout de suite à la chanson Au soleil, qui l’a pleinement révélée, qui a eu un bel impact sur sa carrière et à laquelle elle glisse un doux clin d’œil au tout début de sa nouvelle chanson Comme c’est bon. Et elle reste, pour Jenifer, une chanson particulière :

    Elle a maintenant dix-huit ans, mais Au soleil a un peu été ma chanson porte-bonheur depuis le début. Le fait de la rechanter me la fait redécouvrir, me replonge dans le premier album, dans les premières sensations qui m’ont fait aimer la musique. Cela m’évoque beaucoup de jolies choses et, le fait d’entendre chaque soir le public la reprendre, c’est un très beau cadeau. Même la plus jeune génération qui ne la connaissait pas commence à l’entonner lorsque j’arrive sur scène »

    

    Jenifer “proche et intime” : samedi 6 avril, à 20 heures, à l’Arcadium d’Annecy

 


 

La Provence du 20/03/2019 - Jenifer, l'heure du renouveau

 

Merci Kleo pour le scan <3

 


 

La Provence du 19/03/2019 - Jenifer tourne une "Nouvelle page" de sa vie

 

Merci Kleo pour le scan <3

 


 

Lameuse.be du 18/03/2019 - Le Forum de Liège noir de monde pour Jenifer ce dimanche !

 

 

Plus proche que jamais de son public, Jenifer a mis le feu au Forum de Liège, dimanche. Elle en a également profité pour rendre hommage au public belge, «le meilleur» selon ses dires.

Il est loin le temps où Jenifer balbutiait ses textes dans le château de la Star Academy. Au fil des albums et de ses tournées, la chanteuse originaire de Nice est devenue une artiste accomplie. Sur scène, elle fait le show avec une aisance incroyable. En dégageant une énergie débordante, mais également en enchaînant avec des moments d’émotion intense.

 


 

Sudinfo.be du 17/03/2019 - Jenifer met le feu à Bruxelles

 

Samedi soir, le Cirque Royal était bouillant pour Jen.

Son « Idylle » avec le public belge est passionnelle, fusionnelle et éternelle. À tel point que Jenifer n’a pas hésité à fendre la foule, en plein concert, samedi soir. Une foule dense, chauffée à bloc, et qui reprendra en chœur chacune des chansons de Jen.

Un public de la première heure (celui qui, comme nous, chantait aussi bien à tue-tête, il y a 17 ans, « Au soleil » que « Notre idylle » aujourd’hui) auquel se sont greffés, ces dernières années, de jeunes fans fascinés par la resplendissante coach de « The Voice France » (notons d’ailleurs que dans la salle, on retrouvait un certain Sidoine, un des talents « belges » de son équipe dans l’émission !). Accompagnée de son groupe de musiciennes (oui, que des filles, et ça fait du bien), Jen n’a déçu ni les anciens ni les plus récents fans.

Subtil mélange de sensualité naturelle et d’émotion (« Reste » et la version intime et solo de son duo avec Slimane « Les choses simples » donnent des frissons), la belle brune, d’abord en tobe courte dorée puis en pantalon blanc, est habitée par chacune de ses chansons. Sa voix est puissante et douce à la voix, légèrement éraillée aussi : envoûtante. Elle possède la scène mais la partage avec le public bouillonnant. Le genre de spectacle, où défilent les tubes, qu’on trouve toujours trop court. D’ailleurs, ils étaient une bonne centaine à vouloir le prolonger : dehors, ils ont attendu que Jen sorte du Cirque pour selfies et autres autographes. L’artiste se prêtera avec un sourire qui en dit long à ces derniers instants de partage.

Après son entrée en scène au Cirque, elle l’a dit : sans le public, pas sûr qu’elle aurait trouvé le courage de remonter sur scène après une mauvaise passe il y a deux ans (elle avait alors stoppé net sa tournée après un accident sur la route retour de son concert au… Cirque royal). « Me retrouver ici est aussi réconfortant que flippant. Mais je suis tellement heureuse de vous retrouver dans cette belle ville de Bruxelles que j’aime énormément. J’ai vécu beaucoup de choses, d’histoires ici, qui m’ont construite, et particulièrement dans cette salle ».

Quant à la nouvelle histoire, entamée avec cette « Nouvelle page » par Jenifer, elle est belle et elle a mis le feu à Bruxelles !

 


 

Nice Matin du 12/03/2019 - Jenifer et Slimane partagent une socca sur le port

 

Merci Kleo pour le scan <3

 


 

Corse Matin du 10/03/2019 - Jenifer, partage et émotion avec son public insulaire

 

 

Merci P-F pour le scan <3

 

2.jpg

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

Merci Kleo pour le scan <3

 


 

Nice Matin du 10/03/2019 - Jenifer :  "J’avais besoin d’une remise à zéro"

 

1.jpg

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

 

Merci Kleo pour le scan <3

 


 

PM du 09/03/2019 -  La chanteuse lançait sa nouvelle tournée, chez elle en Corse. Un show plein de fougue, de passion et d'émotions

 

 


 

Corse Matin du 08/03/2019 - Jenifer : "Avec mon public insulaire, c'est toujours très particulier"

Merci P-F pour le scan <3

 

 

À peine maquillée, cheveux au vent, Jenifer Bartoli s'est ressourcée quelques jours à Ajaccio, auprès de ses proches, avant d'entamer sa tournée. Tournée qu'elle débutera ce soir, au Palatinu, à partir de 20 heures, avec Nouvelle page, son dernier opus, où elle se livre à 100 % et sans filtre à son public. Et c'est avec beaucoup d'émotion qu'elle évoque son amour pour la Corse.

 

Pourquoi commencez-vous votre tournée par Ajaccio ?

Commencer à Ajaccio est un choix. Il faut que je fasse le plein de bonnes énergies. C'est ici que je puise la majorité de ma force. C'est aussi là que je m'inspire le plus pour mes chansons, les émotions que j'ai envie de partager. Nous avons besoin de sentiments sincères lorsque nous réalisons des chansons. En Corse, je me recharge, et après des étapes de la vie que nous connaissons tous, il fallait que je commence sur cette terre.

 

Et justement, quel effet ça vous fait de partager ce nouvel album avec les Corses ?

Ce sont des émotions à débordement. De toute façon, lorsque je regagne la scène, il y a une certaine mise à nue. C'est complètement contradictoire parce que j'ai une certaine pudeur... Et en même temps, pour partager les sentiments, je pense qu'il faut soi-même les ressentir et c'est pour cela que je mets ma pudeur de côté en pensant à ce huitième album. J'avais besoin d'y mettre encore plus de sincérité pour pouvoir partager ces sentiments et dans un monde idéal, me dire que ces écrits parleront à d'autres. Je vais également partager mon ancien répertoire. Je suis toujours heureuse de rechanter mes anciennes chansons. Lorsque je chante Au soleil, je pourrais être blasée car elle a 18 ans, mais en fait pas du tout, je retrouve cette positivité qui me rappelle d'où je viens.

 

Quel genre de concert ce sera ?

Ce sera une grosse fête tous ensemble. Du bon son, de la bonne pop, quelque chose de frais. Passer une soirée entre copains, c'est vraiment l'objectif. On a beaucoup travaillé pour qu'il y ait ce côté intimiste entre le public et moi. J'ai besoin de retrouver cet esprit d'équipe pour me sentir plus vivante. Je ne pense pas qu'à moi dans cette histoire, je me mets aussi au service des autres.

 

Quelque chose de particulier est prévu pour ce soir ?

Je marche au feeling. Il n'y a pas de surprise concrète écrite, non... Avec le public insulaire, il y aura un supplément d'âme, forcément. Je suis à l'instinct et je verrai en fonction de l'interaction. On en revient à l'échange. En fonction de ce qu'on me donne, je donnerai. Ce sera un moment particulier, comme toujours, je n'en doute pas.

 

Comment débranchez-vous de Paris lorsque vous arrivez à Ajaccio?

Dès que j'arrive à l'aéroport. À l'odeur, à la perspective, à la montagne, à la mer. L'air est bien plus pur ici (rire). L'esprit est différent, une solidarité que l'on ne retrouve pas partout. Et puis, ce sont mes racines, ma famille. Mes forces sont décuplées une fois arrivée sur ma terre.

 

C'est un équilibre que j'ai trouvé.

 

Vos adresses fétiches à Ajaccio ?

J'adore aller au Roi de Rome. Ce sont des amis et je prends plaisir à me rendre là-bas. J'aime les choses simples. Les oursinades, me ressourcer à la plage, aller marcher sur le chemin des Crêtes, monter au village. Quand je quitte Paris, j'ai besoin de simplicité. Les dîners en famille, le feu de cheminée...

 

Des projets dans le cinéma, cette année..

Oui, et ils sont en train de se concrétiser petit à petit. Je suis ravie déjà que l'on pense à moi qui suis chanteuse. Je lis des scénarios et ça me flatte. Je me suis toujours beaucoup amusée avec les objectifs et je pense que ce n'est pas du tout un hasard si je suis chanteuse. On peut jouer et enfiler des costumes différents. Ça me plaît de plus en plus...

 

Être chanteuse, c'est aussi jouer un peu la comédie ?

 

Bien sûr... Mais pas dans mes chansons. J'ai choisi qu'elles soient les plus sincères possible et autobiographique. Certaines ne le sont pas, mais je puise toujours autour de moi. Des histoires de mes amis, ou de ma famille. Je me nourris énormément de ce qui m'entoure. Donc c'est un peu moi par défaut. La comédie, ça peut être le contraire. Je peux être à l'opposé de ce que je suis. Je puise, je cherche dans des sentiments que je suis susceptible d'avoir côtoyés ou vécus. Il y a toujours une petite once de sentiment que l'on peut approfondir pour jouer la comédie.

 

Le cinéma vous procure quel sentiment ?

Le sentiment de plaisir. Cette manière de se sentir vivant à travers quelqu'un d'autre. La joie d'enfiler le costume d'une autre, c'est comme aller à une soirée déguisée et s'habiller en Hulk (rire). On peut être tout et n'importe quoi. On se met de côté pour laisser paraître autre chose, c'est vibrant.

 

Un album dédié à la Corse ?

J'y pense. J'écris énormément. Je n'écris malheureusement pas en corse. Je le comprends, je le parle mal mais je songe à l'approfondir car je trouve ça important, pour les générations à venir, de cultiver notre langue. Il faut la faire exister. Je me mets à des cours très prochainement...